Les Pérégrines, Jeanne Bourin, 1990 -...
La croisée des chemins, Henry Bordeaux, 1909 -...

Mam'zelle Titi, roman gai, Rodolphe Bringer - vaudeville, romans humoristique

2,50 €
TTC

Mam'zelle Titi, roman gain, par Rodolphe Bringer / roman gai : style se rapprochant du vaudeville. Le but recherché est la drôlerie verbale. Les personnages sont décrits en sorte qu'ils provoquent des effets comiques.  Les confitures de l'abbé Nicolle : l'abbé Nicolle tomba en pleine controverse. Catherine et Victorin disputaient âprement, semblait-il, et tout d'abord, le bon abbé Nicolle ne sut discerner quel pouvait être l'objet de ce litige. Jugeant qu'il était de son devoir de s'interposer en médiateur, entre les deux antagonistes, il interrogea Catherine : - Voyons, ma fille, que se passe-t-il ? La jeune fille ne tergiversa point : - C'est Victorin, dit-elle simplement, qui ne veut plus m'épouser. - Ah bah ! - Qu'il le devrait pourtant, pechère ! vu qu'il ma fait un enfant ! Et qu'il m'avait promis le mariage, aussi vrai qu'il n'y a qu'un Dieu, et que vous êtes là, monsieur l'abbé Nicolle ! Victorin ricanait, se balançant sur une jambe,  mais il paraissait qu'il eût préféré se trouver ailleurs, à cette minute, que dans le hall de l'hôtel des Palmiers, à Nyons en Dauphiné. - M. et Mme Paul Deshaies - la vérité sur M. et Mme Deshaies - un autre couple - la belle Marion - balancez vos dames - le général baron Briznard - l'oncle et le neveu - un dîner mouvementé - le commissaire - la fin d'une idylle - le surhomme - Mossieu le conseiler général - la colère du général - dénouement. éditions Albin Michel, 1919. #roman gai, #écrivains français, #vaudeville, #humour, roman humoristique.

Quantité

Paiements 100% sécurisés

Mam'zelle Titi, roman gain, par Rodolphe Bringer / roman gai : style se rapprochant du vaudeville. Le but recherché est la drôlerie verbale. Les personnages sont décrits en sorte qu'ils provoquent des effets comiques.  Les confitures de l'abbé Nicolle : l'abbé Nicolle tomba en pleine controverse. Catherine et Victorin disputaient âprement, semblait-il, et tout d'abord, le bon abbé Nicolle ne sut discerner quel pouvait être l'objet de ce litige. Jugeant qu'il était de son devoir de s'interposer en médiateur, entre les deux antagonistes, il interrogea Catherine : - Voyons, ma fille, que se passe-t-il ? La jeune fille ne tergiversa point : - C'est Victorin, dit-elle simplement, qui ne veut plus m'épouser. - Ah bah ! - Qu'il le devrait pourtant, pechère ! vu qu'il ma fait un enfant ! Et qu'il m'avait promis le mariage, aussi vrai qu'il n'y a qu'un Dieu, et que vous êtes là, monsieur l'abbé Nicolle ! Victorin ricanait, se balançant sur une jambe,  mais il paraissait qu'il eût préféré se trouver ailleurs, à cette minute, que dans le hall de l'hôtel des Palmiers, à Nyons en Dauphiné. - M. et Mme Paul Deshaies - la vérité sur M. et Mme Deshaies - un autre couple - la belle Marion - balancez vos dames - le général baron Briznard - l'oncle et le neveu - un dîner mouvementé - le commissaire - la fin d'une idylle - le surhomme - Mossieu le conseiler général - la colère du général - dénouement. 

éditions Albin Michel, 1919. #roman gai, #écrivains français, #vaudeville, #humour, roman humoristique

Description : livre broché cousu, couverture souple, 254 pages. format 19 cm x 12 cm. bon état intérieur. petite déchirure de couverture.

2711
1 Article

Vous aimerez aussi