Les chevaux fantômes, et autres contes, Karen...
Meshugah, Isaac Bashevis Singer, 1995 - roman...

Dernières pages du journal d'une femme, Valéry Brioussov, 1997 - femme libérée 1920, écrivain russe

3,50 €
TTC

Dernières pages du journal d'une femme, Valéry Brioussov (1873-1924) - roman traduit par Anne Flipo Masurel - préface d'Andreï Makine - Nathalie Glebovna tient son journal et relate tous les événements de sa vie : un jour, on retrouve son mari mort, le crâne fracassé. Qui peut être le coupable ? Est-ce Nathalie elle-même qui, ainsi, hériterait d'une fortune colossale, ou bien encore un de ses deux amants ? Il y a, d'un côté, Modeste, un peintre doué et tourmenté, et de l'autre, Volodia, jeune homme puéril et naïf, et tous deux sont très jaloux. Nathalie veut assurer son indépendance et sa liberté et fait du mensonge un art de vivre, laissant croire à chacun d'eux qu'il est le meilleur et le plus aimable des hommes. Intransigeante, dominatrice et lucide, cette femme avide de plaisir assume parfaitement ses infidélités et pose un regard froid et détaché sur les êtres qui l'entourent. Et c'est au moment précis où elle se brûle aux flammes de la passion que le destin déchaîne sa colère et la sépare des deux hommes qu'elle aura aimés. Homme de lettres complet et extrêmement cultivé, Valéry Brioussov fut à l'origine du symbolisme russe. A travers le portrait subtil d'une femme libre et moderne, l'auteur, avec lucidité et humour, démontre l'hypocrisie universelle qui fausse les relations amoureuses. Collection Bibliothèque Russe, éditions Mercure de France, 1997. #écrivain russe, #roman d'amour, #femme libérée, #libération de la femme 1920, #femme russe, #bibliothèque russe

Quantité

Paiements 100% sécurisés

Dernières pages du journal d'une femme, Valéry Brioussov (1873-1924) - roman traduit par Anne Flipo Masurel - préface d'Andreï Makine - Nathalie Glebovna tient son journal et relate tous les événements de sa vie : un jour, on retrouve son mari mort, le crâne fracassé. Qui peut être le coupable ? Est-ce Nathalie elle-même qui, ainsi, hériterait d'une fortune colossale, ou bien encore un de ses deux amants ? Il y a, d'un côté, Modeste, un peintre doué et tourmenté, et de l'autre, Volodia, jeune homme puéril et naïf, et tous deux sont très jaloux. Nathalie veut assurer son indépendance et sa liberté et fait du mensonge un art de vivre, laissant croire à chacun d'eux qu'il est le meilleur et le plus aimable des hommes. Intransigeante, dominatrice et lucide, cette femme avide de plaisir assume parfaitement ses infidélités et pose un regard froid et détaché sur les êtres qui l'entourent. Et c'est au moment précis où elle se brûle aux flammes de la passion que le destin déchaîne sa colère et la sépare des deux hommes qu'elle aura aimés. Homme de lettres complet et extrêmement cultivé, Valéry Brioussov fut à l'origine du symbolisme russe. A travers le portrait subtil d'une femme libre et moderne, l'auteur, avec lucidité et humour, démontre l'hypocrisie universelle qui fausse les relations amoureuses. 

Collection Bibliothèque Russe, éditions Mercure de France, 1997#écrivain russe, #roman d'amour, #femme libérée, #libération de la femme 1920, #femme russe, #bibliothèque russe

Description : livre broché, couverture souple, 115 pages. format 18,5 cm x 11,5 cm. bon état. 

2747
1 Produit