Le roi et son moulin, Gilbert Bordes, 1991 -...
L'héritage Montoya, Georgia Bockoven, 1996 -...

La mère, Pearl Buck, 2001 - Paysanne chinoise, amour maternel, destin de femme Chine

2,50 €
TTC

La mère, Pearl Buck - roman "The mother", traduit de l'américain par Germaine Delamain. Prix Nobel de littérature en 1938, Pearl Buck retrace dans La Mère le destin d'une modeste paysanne chinoise. Une vie de labeur opiniâtre, de résignation aux dures lois de la nature et aux épreuves cruelles du destin comme la perte d'un mari, d'une fille, puis d'un fils. L'existence quotidienne de cette figure humble mais fière, incarnation d'une certaine sagesse ancestrale, est dépeinte avec une grande pureté et une simplicité émouvante  qui font de ce roman un inoubliable portrait de femme et de mère.  éditions France Loisirs, 2001#femme chinoise, #destin de femme, #amour maternel, #Chine ancestrale, Chine XXe siècle, #paysans chinois, #perte d'un enfant, #maternité, #pauvreté en Chine, #paysannerie chinoise, #drame,  #roman étranger, #littérature américaine,  #roman américain.  

Quantité

Paiements 100% sécurisés

La mère, Pearl Buck - roman "The mother", traduit de l'américain par Germaine Delamain. Prix Nobel de littérature en 1938, Pearl Buck retrace dans La Mère le destin d'une modeste paysanne chinoise. Une vie de labeur opiniâtre, de résignation aux dures lois de la nature et aux épreuves cruelles du destin comme la perte d'un mari, d'une fille, puis d'un fils. L'existence quotidienne de cette figure humble mais fière, incarnation d'une certaine sagesse ancestrale, est dépeinte avec une grande pureté et une simplicité émouvante  qui font de ce roman un inoubliable portrait de femme et de mère.

"Cette femme qui perd son mari, sa fille puis son fils, comme une vivante dont on amputerait tous les membres l'un après l'autre, cette existence désolée qui n'est qu'un lent supplice, cette répétition invariable du malheur, cette absence de déclamation, ce ton uni, cette simplicité, cet intérêt qui vous captive dans ce manque d'aventures, finissent par produire une souveraine impression de grandeur : c'est toute l'immensité de la plaine chinoise, ce labeur opiniâtre, éternel ; les choses, dans ce paysage, semblent se dérouler comme les lois de la nature, leur emprunter leur caractère d'indifférence et de nécessité. Il y a là une égalité, une pureté de dessin que je ne trouve nulle part dans la littérature anglaise." 

éditions France Loisirs, 2001. #femme chinoise, #destin de femme, #amour maternel, #Chine ancestrale, Chine XXe siècle, #paysans chinois, #perte d'un enfant, #maternité, #pauvreté en Chine, #paysannerie chinoise, #drame,  #roman étranger, #littérature américaine,  #roman américain.  

Description : livre broché, couverture souple, 286 pages.  20 cm x 13 cm; bon état. 

12791
1 Article

Vous aimerez aussi