Le roman des quatre, Paul Bourget, Gérard...
Kattiwa, beauté blanche de Waïoli, Victor...

L'assassinat d'Alain Guyader, André Billy, 1951 -

3,50 €
TTC

L'assassinat d'Alain Guyader, André Billy, de l'Académie Goncourt - roman - Avant le crime : "en 1937, je reçus un livre intitulé Les Petites Eglises de Paris, t signé Pierre Guyraud.  Pierre Guyraud n'était pas le personnage pittoresque auquel pouvait faire croire sa fréquentation des milieux étrangers décrits dans son premier livre et dans les suivants : les Religions nouvelles de Paris et les Sociétés secrètes de Paris. Il m'avait dit être fonctionnaire sous un autre nom, son vrai nom : Raoul Guyader. C'est pour garder en tant qu'écrivain ses coudées franches qu'il avait pris un pseudonyme, anagramme de Guyader. (...) Au cours de l'instruction du crime, il vint un jour m'apprendre que l'avocat de Panconi avait l'intention de plaider le crime gratuit, l'influence de Gide, de Sartre, de Camus. Panconi pouvait-il être devenu assassin pour avoir lu les Caves du Vatican, Erostrate et l'Etranger ? Nous en discutâmes, nous retournâmes la question dans tous les sens et nous conclûmes que, pour plusieurs raisons évidentes, le crime de Malnoue était sans aucun rapport avec la théorie de l'acte gratuit. Me Gantrat finit sans doute par s'en convaincre lui aussi puisqu'il adopta un autre système de défense. - Vous devriez écrire un livre sur cette tragique historie, dis-je à Guyader en le quittant ce jour-là. Ce serait d'un bon enseignement pour tout le monde." Avant le crime - Le crime - Après le crime - Document set textes divers.  éditions Flammarion, 1951. #éditions épuisés, romans rares, #romans policiers

s

Quantité

Paiements 100% sécurisés

L'assassinat d'Alain Guyader, André Billy, de l'Académie Goncourt - roman - Avant le crime : "en 1937, je reçus un livre intitulé Les Petites Eglises de Paris, t signé Pierre Guyraud. Ayant la curiosité des choses de la foi et des bizarres déviations où certains croyants se laissent parfois entraîner, je lus le livre de Pierre Geyraud. L'auteur se piquait de connaissances théologiques et de relations étendues dans le monde mystérieux des sectes si nombreuses à Parie et à Lyon. Il était notamment en rapport avec des évêques gnostiques, d'une part, et avec leur patriarche d'autre part, car l'Eglise gnostique était divise et ses adeptes comptaient même sur l'arbitrage de Pierre Geyraud pour retrouver leur unité. Pierre Guyraud n'était pas le personnage pittoresque auquel pouvait faire croire sa fréquentation des milieux étrangers décrits dans son premier livre et dans les suivants : les Religions nouvelles de Paris et les Sociétés secrètes de Paris. Il m'avait dit être fonctionnaire sous un autre nom, son vrai nom : Raoul Guyader. C'est pour garder en tant qu'écrivain ses coudées franches qu'il avait pris un pseudonyme, anagramme de Guyader. (...) Au cours de l'instruction du crime, il vint un jour m'apprendre que l'avocat de Panconi avait l'intention de plaider le crime gratuit, l'influence de Gide, de Sartre, de Camus. Panconi pouvait-il être devenu assassin pour avoir lu les Caves du Vatican, Erostrate et l'Etranger ? Nous en discutâmes, nous retournâmes la question dans tous les sens et nous conclûmes que, pour plusieurs raisons évidentes, le crime de Malnoue était sans aucun rapport avec la théorie de l'acte gratuit. Me Gantrat finit sans doute par s'en convaincre lui aussi puisqu'il adopta un autre système de défense. - Vous devriez écrire un livre sur cette tragique historie, dis-je à Guyader en le quittant ce jour-là. Ce serait d'un bon enseignement pour tout le monde." Avant le crime - Le crime - Après le crime - Document set textes divers.  

éditions Flammarion, 1951#éditions épuisés, romans rares, #romans policiers

Description : livre broché cousu, couverture souple, 233 pages. Format 19 cm x 12 cm. bon état.

2668
1 Article