La duchesse, Lucien Bodard, 1980 - roman...
Chez Babouchka, Belle-grand-mère 2, Janine...

Soleil secret, Michel Bataille, 1974 - romans français

2,50 €
TTC

Soleil secret, Michel Bataille - roman -  Ce livre serait la chronique des années grises, des années jaunes, des années noires. Il serait notre reflet comme celui d'un incendie multicolore dans la vieille glace ternie du monde. On nous y retrouverait, comme nous sommes, avec nos infirmités et nos traits comiques, Christine, Michel, Stéphanie, Serge, Igor le chien, et le tracteur et la moto, qui n'ont pas de nom. Et, pour finir, au dénouement le venin, moi-même, pour vous servir. Et la Commanderie, bien sûr, impassible, au centre. En ce livre je n'inventerais rien. Une superbe mise au point, où, sans haine et sans amertume, un homme règle ses comptes. Et puis d'abord, je vis toujours. Au défi du matin, chaque jour, je réponds. Dans ce monde pourri, je tiens toujours ma place. Et non pas celle d'un autre... Ce monde qu'on subit, où l'on s'accroche, d'où l'on s'en va, ce monde où  l'on halète, où l'on pleure et où l'on meurt, où l'on tremble, ce monde par saccades, ce monde sans pitié, ce monde, c'est le mien... Ce monde pour les chiens, ce monde, c'est le mien... C'est le grand magasin des fous... §Tous s'y trouve... Chaque chose et son contraire... Le jour et la nuit... éditions René Julliard, 1974. #romans français. 

Quantité

Paiements 100% sécurisés

Soleil secret, Michel Bataille - roman - Ce livre serait la chronique des années grises, des années jaunes, des années noires. Il serait notre reflet comme celui d'un incendie multicolore dans la vieille glace ternie du monde. On nous y retrouverait, comme nous sommes, avec nos infirmités et nos traits comiques, Christine, Michel, Stéphanie, Serge, Igor le chien, et le tracteur et la moto, qui n'ont pas de nom. Et, pour finir, au dénouement le venin, moi-même, pour vous servir. Et la Commanderie, bien sûr, impassible, au centre. En ce livre je n'inventerais rien. Une superbe mise au point, où, sans haine et sans amertume, un homme règle ses comptes. Et puis d'abord, je vis toujours. Au défi du matin, chaque jour, je réponds. Dans ce monde pourri, je tiens toujours ma place. Et non pas celle d'un autre... Ce monde qu'on subit, où l'on s'accroche, d'où l'on s'en va, ce monde où  l'on halète, où l'on pleure et où l'on meurt, où l'on tremble, ce monde par saccades, ce monde sans pitié, ce monde, c'est le mien... Ce monde pour les chiens, ce monde, c'est le mien... C'est le grand magasin des fous... §Tous s'y trouve... Chaque chose et son contraire... Le jour et la nuit... 

éditions René Julliard, 1974. #romans français. 

Description : livre broché, couverture souple, 285 pages. format 24 cm x 15,5 cm. bon état intérieur. usure de couverture. 

11804
1 Article

Vous aimerez aussi