La main gauche du Seigneur, William Barrett,...
L'imposture, Camille Bruno, 1901 - drame...

La petite chronique d'Anna Magdalena Bach, Esther Meynell, 1941 - Biographie Jean Sébastien Bach, musique XVIIIe siècle

2,50 €
TTC

La petite chronique d'Anna Magdalena Bach, Esther Meynell - traduction par Marguerite et Edmond Buchet - Cette petite chronique d’Anna Magdalena Bach, parue anonymement en Angleterre et en Allemagne s’inspire du bel amour que Jean Sébastien Bach ait vécu. Jean-Sébastien Bach avait épousé Anna Magdalena en 1721, un an après la mort subite de sa première femme, dont il avait eu sept enfants. Il était alors à Cœthen et venait entre autres de composer les Concertos brandebourgeois, la première partie du Clavecin bien tempéré, les Suites pour violon et violoncelle seuls. Anna Magdalena aura treize enfants, dont les sept premiers mourront en bas âge. Peu après leur mariage, les Bach quitteront Cœthen pour Leipzig où Jean-Sébastien occupera les fonctions de cantor de Saint-Thomas. Vie familiale et vie musicale seront désormais intimement liées – et ce livre nous révèle, à la manière d’un roman, le portrait inoubliable d’un « Bach en pantoufles ». Ecrit comme le journal d'Anna Magdalena Bach, il a été écrit par Esther Meynell, une musicologue anglaise. éditions Corréa, Paris, 1941. #Jean Sébastien Bach, #compositeur musique, #musique classique, #musique du XVIIIe siècle, #musicien 18e siècle, #biographie Jean Sébastien Bach, #épouse de Jean Sébastien Bach, #Esther Meynell, #biographie musicien

Quantité

Paiements 100% sécurisés

La petite chronique d'Anna Magdalena Bach, Esther Meynell - traduction par Marguerite et Edmond Buchet - Cette petite chronique d’Anna Magdalena Bach, parue anonymement en Angleterre et en Allemagne s’inspire du bel amour que Jean Sébastien Bach ait vécu. Jean-Sébastien Bach avait épousé Anna Magdalena en 1721, un an après la mort subite de sa première femme, dont il avait eu sept enfants. Il était alors à Cœthen et venait entre autres de composer les Concertos brandebourgeois, la première partie du Clavecin bien tempéré, les Suites pour violon et violoncelle seuls. Anna Magdalena aura treize enfants, dont les sept premiers mourront en bas âge. Peu après leur mariage, les Bach quitteront Cœthen pour Leipzig où Jean-Sébastien occupera les fonctions de cantor de Saint-Thomas. Vie familiale et vie musicale seront désormais intimement liées – et ce livre nous révèle, à la manière d’un roman, le portrait inoubliable d’un « Bach en pantoufles ». Ecrit comme le journal d'Anna Magdalena Bach, il a été écrit par Esther Meynell, une musicologue anglaise. 

éditions Corréa, Paris, 1941#Jean Sébastien Bach, #compositeur musique, #musique classique, #musique du XVIIIe siècle, #musicien 18e siècle, #biographie Jean Sébastien Bach, #épouse de Jean Sébastien Bach, #Esther Meynell, #biographie musicien

Description : livre broché cousu, couverture souple, 249 pages. format 19 cm x 12 cm. bon état intérieur. La couverture a été contrecollée avec une protection plastique adhésive. signature manuscrite sur la page de garde.

2798
1 Article