Les fleurs du mal, Charles Baudelaire, 1941 -...
Rendez-vous européens, Henri Béraud - hommes...

Les vertus de l'enfer, Pierre Boulle, 1974 - romans français, drogue, Birmanie

2,50 €
TTC

Les vertus de l'enfer, Pierre Boulle - roman - L'enfer de John Butler, c'est l'héroïne. Avec son passé de lâche, il n'avait peut-être pas d'autre solution. Et il semble, au moment où débute cette histoire, que rien ne pourra le sauver, puisque les médecins eux-mêmes l'ont abandonné à son sort. Cependant, John Butler, cet incapable renvoyé de partout, à qui personne jusque-là n'a fait confiance, va vivre une aventure exceptionnelle. Laquelle ? On le verra en liant ce récit qui nous entraîne des Etats-Unis jusqu'en Birmanie en une succession de coups de théâtre, une sorte de jeu du chat et de la souris : jeu dont John Butler deviendra bientôt le point de mire, sinon le héros. Pierre Boulle manie le paradoxe avec une aisance diabolique et jette ses personnages dans des situations pour le moins extraordinaires. D'où il ressort une évidence toute simple... que le lecteur découvrira non sans surprise.  éditions Flammarion, 1974#drogue, #Birmanie, #romans français, #écrivains français,

Quantité

Paiements 100% sécurisés

Les vertus de l'enfer, Pierre Boulle - roman - L'enfer de John Butler, c'est l'héroïne. Avec son passé de lâche, il n'avait peut-être pas d'autre solution. Et il semble, au moment où débute cette histoire, que rien ne pourra le sauver, puisque les médecins eux-mêmes l'ont abandonné à son sort. Cependant, John Butler, cet incapable renvoyé de partout, à qui personne jusque-là n'a fait confiance, va vivre une aventure exceptionnelle. Laquelle ? On le verra en liant ce récit qui nous entraîne des Etats-Unis jusqu'en Birmanie en une succession de coups de théâtre, une sorte de jeu du chat et de la souris : jeu dont John Butler deviendra bientôt le point de mire, sinon le héros. Pierre Boulle manie le paradoxe avec une aisance diabolique et jette ses personnages dans des situations pour le moins extraordinaires. D'où il ressort une évidence toute simple... que le lecteur découvrira non sans surprise. 

"Les soldats réussirent à passer sans accident, en s'aidant d'une corde tendue entre les deux rives. L'opération se termina à la nuit. Bêtes et hommes avaient besoin de repos. Pyaugn fit faire halte sur le flanc d'un coteau où l'herbe croissait en abondance et où les mulets débâtés retrouvèrent le calme. Les sentinelles prirent leur poste. Le prince donna l'autorisation d'allumer des feux. Les hommes purent se sécher et faire cuire le riz. Ils s'allongèrent ensuite sur le sol, après s'être enveloppés dans une couverture encore humide. Dès la hale, avant même de quitter ses vêtements ruisselants, Sanders avait sorti une bouteille de whisky et versé un plein gobelet à ses compagnons et à lui-même. Le regard du prince birman et le sien s'étaient fixés sur Butler, tandis qu'ils absorbaient de longues lampées, et cette insistance muette en disait plus que n'importe quelle parole. Butler, très sobre d'ordinaire en matière d'alcool, vida son gobelet jusqu'au bout, lentement paraissant savourer chaque goutte du liquide. Quand il eut terminé, ses yeux brillaient d'une flamme singulière, que la drogue n'y avait jamais allumée.."

éditions Flammarion, 1974. #drogue, #Birmanie, #romans français, #écrivains français,

Description : livre relié, couverture toilée, avec jaquette, 264 pages. format 20,5 cm x 14 cm. bon état. Signature manuscrite sur la page de garde. La jaquette est un peu déchirée. 

2677
1 Article

Vous aimerez aussi