Le masque de neige, T2 Oleg, Solange...
Naissance d'une passion, Michel Braudeau, 1985...

Scènes de la misère ordinaire, Jean-Louis Bourdon, 1989 - dédicacé

2,50 €
TTC

Scènes de la misère ordinaire, Jean-Louis Bourdon - exemplaire dédicacé par l'auteur - Le vrai amour, c'est quand la terre fait tourner sa langue avec le soleil. Le fils, huit ans : "Quand je serai grand, je serai footballeur." La fille, sept ans : "A Noël, j'ai eu un joli landau rose." La mère :"Quand j'étais jeune fille, j'étais belle." Le père : "C'est dangereux quand tu travailles dans le bâtiment." Le concierge : "Ma mère était de Martigues et mon père de Madrid, en Espagne." Ces voix de miséreux ordinaires, des misérables d'aujourd'hui, débobinent le fil des jours. La mère vomit. Le père couchaille. Les enfants rêvent d'un papa docteur ou piquent du chocolat à Monoprix. Avec leur bile et leurs mots, Jean-Louis Bourdon nous met le cœur à vif, les nerfs en pelote. Heureusement, il laisse aussi poindre une sorte de grâce, plus forte que tout. Le dernier mot reste à la farce, à la malice. Collection Rue Racine, Flammarion, 1989. #livre dédicacé, #dédicace Jean-Louis Bourdon, #roman

Quantité

Paiements 100% sécurisés

Scènes de la misère ordinaire, Jean-Louis Bourdon - exemplaire dédicacé par l'auteur - Le vrai amour, c'est quand la terre fait tourner sa langue avec le soleil. Le fils, huit ans : "Quand je serai grand, je serai footballeur." La fille, sept ans : "A Noël, j'ai eu un joli landau rose." La mère :"Quand j'étais jeune fille, j'étais belle." Le père : "C'est dangereux quand tu travailles dans le bâtiment." Le concierge : "Ma mère était de Martigues et mon père de Madrid, en Espagne." Ces voix de miséreux ordinaires, des misérables d'aujourd'hui, débobinent le fil des jours. La mère vomit. Le père couchaille. Les enfants rêvent d'un papa docteur ou piquent du chocolat à Monoprix. Avec leur bile et leurs mots, Jean-Louis Bourdon nous met le cœur à vif, les nerfs en pelote. Heureusement, il laisse aussi poindre une sorte de grâce, plus forte que tout. Le dernier mot reste à la farce, à la malice. 

Collection Rue Racine, Flammarion, 1989#livre dédicacé, #dédicace Jean-Louis Bourdon, #roman

Description : livre broché, couverture souple, 125 pages. format 20 cm x 13 cm. bon état. cachet "service de presse" sur la page de titre. 

8960
1 Article