Les origines de la guerre, Raymond Poincaré,...
Sur les pas d'Edmond Michelet, Marie-Joseph...

L'évasion du Jean Bart, Vice-Amiral Ronarc'h, 1951 - 2e guerre mondiale, marine, bateau, mémoires

6,00 €
TTC

L'évasion du Jean Bart, juin 1940, par le Vice-Amiral Ronarc'h -  I. Le Jean Bart en construction : l'origine lointaine du Jean Bart - les grands chantiers de Saint-Nazaire - le berceau du Jean Bart - quelques étapes de la construction - le Jean Bart sera prêt en temps utile - II. L'alarme : l'avertissement de Radio-Stuttgart- l'attaque de mai - rien n'est perdu si... III. La révision des programmes des travaux : le programme des montages à achever à bord - le programme du dragage de la tranchée - mon dernier compte rendu. IV. La préparation de l'appareillage : face à face avec nos responsabilités - mon premier contact avec l'équipage du Jean Bart - l'achèvement des montages à bord - un raid fructueux sur Sens - le dragage de la tranchée - la limitation des poids - V. La protection du Jean Bart : les mesures de sécurité - les tentatives d'amélioration de la protection aérienne du Jean Bart - la protection du Jean Bart contre la terre - la démagnétisation du navire - VI. Veille d'armes, la journée du 18 juin - VII. La sortie de Saint-Nazaire : les données théoriques de la marée - l'attelage des remorqueurs - le passage du sas au fleuve - alerte-avions ! tribord devant - en route - la sortie du Jean Bart vue de la terre - VIII. De Saint-Nazaire à Casabianca - IX. Le début du séjour à Casabianca : la fin d'un rêve - le commencement de la dislocation - l'amarrage définitif du jean Bart - X. Quelques réflexions : l'Amirauté avait fait une croix sur le Jean Bart - l'évasion du Jean Bart n'a pas été considérée en son temps comme une opération de guerre - l'évasion du Jean Bart n'est ni un coup d'audace ni un miracle - les leviers de l'action. éditions Flammarion, 1951. #deuxième guerre mondiale, #guerre 1939-1945, #marine nationale, #marine de guerre, #roman de guerre, #construction de navire, #cuirassier, #juin 1940, #chantiers de Saint-Nazaire. 

Quantité

PayPal

L'évasion du Jean Bart, juin 1940, par le Vice-Amiral Ronarc'h - Le récit d'un des plus beaux faits d'armes de notre marine, écrit par le héros de ce drame, celui à qui la France doit d'avoir conservé le cuirassé Jean Bart. Nommé en 1940 au commandement de cette nouvelle unité, le capitaine de vaisseau Renarc'h eut d'abord pou tâche de surveiller l'achèvement de son bâtiment à Saint-Nazaire. Cette besogne, déjà délicate en temps de paix, se compliqua vite du fait de l'avancée allemande qui contraignit le commandant Ronarc'h à fixer la sortie du bateau au 20 juin. Si cette date n'était pas respecte, il faudrait attendre à la fin du mois suivant amenant la prochaine marée de vive eau. En ce cas, le Jean Bart serait capturé par les Allemands. Les travaux sont donc hâtés. En même temps on s'emploie nuit et jour à draguer le chenal qui permettra la sortie. Enfin, le 19 juin, à 3h, le Jean Bart, hâlé par trois gros remorqueurs, quitte son bassin. Il subit un bombardement aérien, s'échoue deux fois, se dégage et atteint la pleine mer. Le voyage se fait sans avaries mais non sans inquiétudes car le Commandant ne dispose même pas de compas gyroscopique et ce n'est qu'au large du Portugal qu'il recevra celui que les ingénieurs du bord ont réussi à fabriquer. En outre, les machines doivent être utilisées à faible régime au début. Le jean Bart gagne enfin Casabianca, après avoir accompli la traversée en trois jours et demi. C'est le cœur haletant que l'on suit cette invraisemblable odyssée qui prendra place à coup sûr parmi les plus beaux récits d'épopées maritimes. I. Le Jean Bart en construction : l'origine lointaine du Jean Bart - les grands chantiers de Saint-Nazaire - le berceau du Jean Bart - quelques étapes de la construction - le Jean Bart sera prêt en temps utile - II. L'alarme : l'avertissement de Radio-Stuttgart- l'attaque de mai - rien n'est perdu si... III. La révision des programmes des travaux : le programme des montages à achever à bord - le programme du dragage de la tranchée - mon dernier compte rendu. IV. La préparation de l'appareillage : face à face avec nos responsabilités - mon premier contact avec l'équipage du Jean Bart - l'achèvement des montages à bord - un raid fructueux sur Sens - le dragage de la tranchée - la limitation des poids - V. La protection du Jean Bart : les mesures de sécurité - les tentatives d'amélioration de la protection aérienne du Jean Bart - la protection du Jean Bart contre la terre - la démagnétisation du navire - VI. Veille d'armes, la journée du 18 juin - VII. La sortie de Saint-Nazaire : les données théoriques de la marée - l'attelage des remorqueurs - le passage du sas au fleuve - alerte-avions ! tribord devant - en route - la sortie du Jean Bart vue de la terre - VIII. De Saint-Nazaire à Casabianca - IX. Le début du séjour à Casabianca : la fin d'un rêve - le commencement de la dislocation - l'amarrage définitif du jean Bart - X. Quelques réflexions : l'Amirauté avait fait une croix sur le Jean Bart - l'évasion du Jean Bart n'a pas été considérée en son temps comme une opération de guerre - l'évasion du Jean Bart n'est ni un coup d'audace ni un miracle - les leviers de l'action. 

éditions Flammarion, 1951#deuxième guerre mondiale, #guerre 1939-1945, #marine nationale, #marine de guerre, #roman de guerre, #construction de navire, #cuirassier, #juin 1940, #chantiers de Saint-Nazaire. 

Description : livre broché cousu, couverture souple avec jaquette à rabats, 265 pages. format 21 cm x 15 cm. bon état.

60
1 Article

Vous aimerez aussi