Mon mari le Général Marshall, Katherine...
Casabianca, Commandant L'Herminier - 2ème...

Les escorteurs de la France Libre, Michel Bertrand, 1984 - 2ème guerre mondiale 1939-1944 marine militaire

3,50 €
TTC

Les escorteurs de la France Libre, Michel Bertrand - Collection Troupes de Choc - Document -  Ces vaillants escorteurs à croix de Lorraine ont eu la joie d'être présents le jour J et de faire flutter le pavillon français. Pendant les plus dures années de la guerre, seuls navires français à participer à la décisive Bataille de l'Atlantique aux côtés d'une Angleterre presque abandonnée de tous, ils ont briqué l'Océan. Armées dès 1941 par des équipages purement français, les premières corvettes cédées par la Royal Navy aux jeunes forces navales libres furent tout de suite jetées au plus fort de la bataille des convois, vitale pour la survie des alliés. Sans discontinuer, de 1941 à 1944, ces bâtiments de 1200 tonnes, sommairement armés et équipés, mais fortement marins, ont assuré, au fil de trois années de lutte contre le danger sous-marin, aérien et de surface, l'escorte des lents et lourds convois à destination de la Grande-Bretagne. Il y eut des pertes cruelles, celles du Mimosa, de l'Alysse, de la Combattante, mais aussi des temps forts comme la double victoire de l'Aconit, coulant, dans la même journée, deux U.Boote. Ce fut une période dramatique où le courage et l'héroïsme quotidien ne s'accompagnèrent que rarement de récompenses. Mais le sacrifice de tant d'hommes n'aura pas été vain. Il aura permis aux générations futures de retrouver le bien le plus précieux, la liberté. éditions Presses de la Cité, 1984. #marine, #armée, #sous-marin, #deuxième guerre mondiale, #guerre 1939/45, #bataille de l'Atlantique, #armée navale

Quantité

PayPal

Les escorteurs de la France Libre, Michel Bertrand - Collection Troupes de Choc - Document -  Ces vaillants escorteurs à croix de Lorraine ont eu la joie d'être présents le jour J et de faire flutter le pavillon français. Pendant les plus dures années de la guerre, seuls navires français à participer à la décisive Bataille de l'Atlantique aux côtés d'une Angleterre presque abandonnée de tous, ils ont briqué l'Océan. Armées dès 1941 par des équipages purement français, les premières corvettes cédées par la Royal Navy aux jeunes forces navales libres furent tout de suite jetées au plus fort de la bataille des convois, vitale pour la survie des alliés. Sans discontinuer, de 1941 à 1944, ces bâtiments de 1200 tonnes, sommairement armés et équipés, mais fortement marins, ont assuré, au fil de trois années de lutte contre le danger sous-marin, aérien et de surface, l'escorte des lents et lourds convois à destination de la Grande-Bretagne. Il y eut des pertes cruelles, celles du Mimosa, de l'Alysse, de la Combattante, mais aussi des temps forts comme la double victoire de l'Aconit, coulant, dans la même journée, deux U.Boote. Ce fut une période dramatique où le courage et l'héroïsme quotidien ne s'accompagnèrent que rarement de récompenses. Mais le sacrifice de tant d'hommes n'aura pas été vain. Il aura permis aux générations futures de retrouver le bien le plus précieux, la liberté. 

éditions Presses de la Cité, 1984. #marine, #armée, #sous-marin, #deuxième guerre mondiale, #guerre 1939/45, #bataille de l'Atlantique, #armée navale

Description : livre broché, couverture souple, 231 pages. format 24 cm x 16 cm. bon état.

16091
1 Article

Vous aimerez aussi